Les différents échanges avec les lecteurs du site autour du potager ont mis en exergue qu’ils avaient souvent du mal à bien planifier et gérer leurs potagers. J’ai donc pensé qu’une application mobile pourrait être un bon moyen de les assister dans cette tâche.
La cible étant à la fois les débutants et les jardiniers plus confirmés, le contenu et les fonctionnalités devaient contenter ces deux catégories.

Les fonctionnalités de l’application

Lors de la première version voici les différentes fonctions que devait remplir l’application

  • Fiches explicatives sur la culture de légumes (descriptions générales, conseils de maintenance, calendriers de semis et de récoltes…)
  • Recherche et tri par nom, type ou famille
  • Création des potagers virtuels pour planifier ses culture au fil de l’année
  • Une page d’aide servant de manuel

Au fur et à mesure des mises à jour et des commentaires des utilisateurs voici les ajouts effectués:

  • Planning synthétisant les tâches à accomplir en fonction des potagers
  • Possibilité de marquer des légumes comme favoris pour une recherche plus rapide
  • Gestion des récoltes
  • Calendrier lunaire
  • Fonctionnalité d’ajout de nouveaux légumes

Le lancement

Pour le lancement de l’application, je me suis grandement aidé de la vitrine que représentait le site autour du potager, de son groupe Facebook ainsi que de sa mailing list.
Des informations, screenshots… filtraient régulièrement (teasing) puis pour la mise en production, chaque membre reçu un email pour annoncer officiellement la disponibilité de ce nouveau logiciel.
De cette façon l’information se propagea assez rapidement, atteignant même d’autres sites et blogs.


Il est finalement assez compliqué d’être visible dans l’App Store, même une application de qualité se retrouve noyée dans la masse de produits. Les seules façons de sortir du lot sont soit d’être mis en avant par Apple soit d’apparaitre en haut d’un classement.
Mon Potager a eu la chance de bénéficier des deux. Premièrement en apparaissant dans une sélection d’application « green » sur la première page du store, deuxièmement en se hissant en tête des ventes de sa catégorie (ou tout du moins dans le top 5) pendant un long moment. Elle a même fait une irruption dans le top 20 général pendant quelques jours.
Pour provoquer cette chance, il faut essayer de créer le Buzz, un engouement du public. J’ai donc organisé des promotions temporaires (gratuité de l’app) pour fêter l’arriver du printemps et de l’été. Il existe beaucoup de site relayant les changements de tarifs d’applications permettant ainsi de communiquer auprès de beaucoup de clients potentiels. C’est à l’occasion de ces deux week-end que l’application a connu ses plus gros pics de téléchargements, restant ainsi en haut de l’affiche pendant un bon moment.

L’accueil des utilisateurs

Dans les premières versions, malgré la quarantaine de fiches explicatives, les utilisateurs pointaient souvent du doigt le manque de certains légumes. C’est pourquoi je me suis surtout attelé à la rédaction de contenu dans les premiers mois pour presque doubler le nombre de fiches, avant de permettre l’ajout de nouveaux végétaux par les utilisateurs eux-même.
L’application fut initialement conçue pour iPhone, j’ai été surpris par la forte demande pour une version iPad, j’ai donc très vite adapté le programme pour tirer profit du grand écran des tablettes.
Ensuite un bug assez étrange et difficile à reproduire sur la version iPad a longtemps été au centre des commentaires, les dernières versions semblent maintenant assez stable.
Globalement les retours ont été très constructifs et ont permis d’améliorer l’application en y greffant de nouvelles fonctions.
La note de 3.5 (51 *****, 55 ****, 22 ***, 17 ** et 16 *) est assez bonne, compte tenu de la sortie catastrophique de la version 2.8. En effet celle-ci contenait un bug empêchant d’ajouter un légume à un potager (une des actions de base), même si le correctif était simple à mettre en oeuvre, il devait passer par le processus de validation d’Apple (environ 10 jours).
J’ai découvert à ce moment que :

  • 10 jours c’est très long!
  • Les utilisateurs mettent bien plus volontiers une mauvaise note qu’une bonne et ils ont la gâchette facile au moindre problème (la fameuse majorité silencieuse est généralement composé de gens satisfaits)
  • Il faut vraiment tester tous les recoins d’une mise à jour avant de la soumettre.

Quelques chiffres

  • L’application a nécessité environ 200 heures de développement (pour la première version)
  • Il y a déjà eu 15 mises à jours (version 3.0 actuellement)
  • Elle a été télécharger par plus de 45 000 utilisateurs
  • Elle a été classé pendant 5 mois dans le top 10 de sa catégorie